02/03/2008

Les encres. Expo Quinet / Baguet

 

Coup d'oeil sur l'expo "Résistance! Colombe Intemporelle!" (textes en wallo-picard et en français de Christian Quinet (1) illustrés par les encres de Sandro Baguet )


 

resistance3Résister


Résister pour dire non

à la vérité bancale


Résister pour refuser

l'algèbre carrée


Résister pour ne pas hurler

avec les loups


Résister pour ne pas bêler

avec les moutons


Résister pour préserver

l'ébauche de l'ancêtre


Résister pour mériter

le respect du gosse


Résister pour assouvir

le coeur avant le cuir


Résister pour demeurer soi

au milieu de la foule


Résister pour ne pas revêtir

la peau de l'esclave


Résister au nom de la Liberté


Résister

avec ses mots

avec ses poings

avec ses yeux


Résister c'est survivre.


En Wallon

Résistér


Résistér pou dîre non

al crombène vèritè


Résistér pou r'fusér

l' aljèbe câréye


Résistér pou n' nîn eûlér

avû lès leûs


Résistér pou n' nîn brére

avû lès bèdots


Résistér pou s'capér

l' ourdâdje du tayon


Résistér pou wardér

l' rèspèt du djambot


Résistér pou avoû mèyeû

l' keûr qu' èl cûr


Résistér pou d'morér li

ô mitan dès-ôtes


Résistér pou n' nîn rindossér

l' pia du s'clâve


Résistér ô nom dèl Libèrtè


Résistér

avû sès mots

avû sès pougn's

avû sès-îs


Résistér in walon c' èst djurvi.


resistance1L'inconnu 

Tête basse

coeur battant

mal à l'aise

dans son costume trop large

il pénètre dans l'église

comme un escargot

dans un cuffat

 

Les futurs communiants

se retournent sur lui

et rient quand

le signe de croix

par le Saint Esprit

mais le curé se fâche

et le calme revient

Un drôle de paroissien

sans parents

sans pedigree

sans histoire

qui ne sourit jamais

A quatre heures

chaque jour

après la classe

il retourne chez les nonnes

il loge au couvent

et le curé nous interdit

de lui poser des questions

sur sa famille

Il se nomme Jacques…

Quand les Américains viendront

il redeviendra Jacob


resistace4Tueur 

Le coup de feu claque

on crie

un corps s'écroule

trilles de sifflet

à étourdir les oreilles

aboiements à terrifier

sur le quai

gisant

les yeux au large

l'officier râle

gargouillis

sang noir

trou de sacrifice

tant pis

s'il avait des enfants

eux, ils n'ont pas hésité

pour, en un mois

essaimer les orphelins

par bataillons

regarde camarade

ils meurent aussi

aucun guerrier

n'est invincible

au loin

un homme court

à perdre haleine

il est devenu

malgré lui

un tueur


16529395_pDj' é peû

Minme si m' visâdje s' a dèsfacè

pa d'rî in masse dè comèdyin

dj' é peû

dj' é l' vèsse

l' èscassouye

peû d' yèsse arètè

peû d' parlér

peû d' soufri

dju pinsoû m' abit'wér

on n' s' abitûwe jamés

èl peû vos-alouye

a s' longue kin.ne

pa coûps èle vos léche dou mol

si vos vos-inkeurèz trop lon

èle èrsère èl lonje

èyèt s'n-èpinche

agrôye pus foûrt

vo stoumak

èl peû crèche

ô brût dès botes

èl peû vos r'lache

après lès botes

mès èle èrvînt toudis

fidèle a sès prijonîns

peû pou m' fème

peû pou m' djambot

peû pour mi

peû qu' èl peû

a chinq eûres ô matin

dj' é peû !…


1) Christian Quinet : est né en 1950 à La Louvière. Employé commercial préretraité des usines DUFERCO - La Louvière. Ecrit au Mouchon d' Aunia depuis 1980. Président des Scriveûs du Cente depuis 2001. Lauréat du Prix biennal hennuyer de Littérature dialectale en 1998. Ecrit aussi en français : poésie, prose, mémoire collective de la Région de La Louvière. Un roman, non édité à ce jour: "Café de l'Espérance". Collabore à l'occasion avec Antenne Centre Télévision pour émissions dialectales et fervent adepte de la synergie.

14:36 Écrit par SB dans les encres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Excellente lecture, merci beaucoup ! ! !

Écrit par : site paris sportifs | 28/05/2014

Les commentaires sont fermés.