23/09/2009

Blues du rendez-vous - Collage 2009.

colpixelbas

Blues du rendez-vous

Fume ton dernier clope pépère

Sur le seuil le bord du gouffre

Dans cette moitié de nuit

Que tu regardes comme un diagnostic.

Tes pieds ton désir d’avancer

Ont cessé de t’apparaître. 

Mêle à la grisaille du monde

Les brouillards de tes expirations.

Montre ta meilleure gueule d’enterrement

Tes bras ballants ta chemise terne.

Assiste à la fonte de ton iceberg

Replie ses lueurs ses angles ses secrets.

Touille un peu dans le pot de ta déconfiture.

Mets sous la lame

Le cou d’une ultime désillusion.

Mets sous la lime

Les mains de ta dernière guitare.

Lâche tout  la proie l’ombre la palombe.

Tire le rideau.

Écoute grésiller ton mégot

Au rythme des derniers graillonnements

De ton électroencéphalogramme.

Laisse à la suée de ton front

Se dissoudre le sel de ton auréole.

Toussote un coup par goût de la musique

Et pour tenir encore

Quelques secondes

Le silence en respect .

Dessale naufrage pépère

Dans les remous de l’aube incertaine.

Descends au fond

Sous l’escorte funèbre

De ton âme insubmersible

Qui a déjà fermé les bras.

Noue au bout de ton doigt d’honneur

Le mouchoir blanc de la faillite.

Laisse tout se perdre.

Renonce à tes chéries.

Fous leurs huit jours à tes Indiens.

Repousse du pied tes livres.

Taille la gorge à tes plumes.

Tourne la page.

Lave l’ardoise de tes tableaux.

Donne son préavis à ton horloge.

Pousse dans le cul du diable le suppositoire de ta honte.

Envoie tout dinguer valser se fendre.

Descends enlise-toi tout à fait.

Songe au repos

D’être un caillou

Un objet sans destin

Un pétale d’apostrophe

Dans les versets du vide.

Ou ferraille, crapule !

Denys-Louis Colaux sur un collage de Sandro Baguet

11:30 Écrit par SB dans Collages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |