24/01/2010

Villégiature - Collage 2010.

col

 

Villégiature

 

Archer dans la nuit

Souffleur de vers libres

 

Aller, dur métier

À la cafétéria, ambroisie :

Sandwich au jambon

Un œuf dur

Une salade vinaigrette

 

La serveuse a mal dormi

Ses yeux clignent au ralenti

 

Aller, cœur à l’ouvrage

Au Café du commerce, nectar :

Un vin chaud

Cannelle clous de girofle

Sucre et miel

 

Le patron passe un torchon rouge

Sur le formica du comptoir

 

Sur les docks

Tout à l’heure on faisait descendre des navires

Du café des fruits exotiques

De la limaille d’azur

Des gestes d’adieu empaillés

 

Quelque part

Les relents de friture au fond de la ruelle

Le bruit des trains qui ronchonnent

Une odeur de lune qui fond

Derrière les derniers arbres

 

Aller, dalle après dalle

Macérer dans la pluie

Au fond de la poche trouée

Du destin

 

Le goût des choses

Et celui de la bière

Se confondent

 

Des moustiques en fête

Dans le bleu de l’enseigne

Un café bien chaud

Pour tout brûler

L’instant avec la vie

Denys-Louis Colaux sur un collage de Sandro Baguet

 

11:40 Écrit par SB dans Collages | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Excellent !

Écrit par : Rain | 25/01/2010

Les commentaires sont fermés.